Le blog d'Hélène Bodenez 

 

IMGP9201 2Raison garder


25 mars 2015 3 25 /03 /mars /2015 09:44

Ci-dessous la vidéo de l'audition de François-Xavier Bellamy, professeur agrégé de philosophie, ancien élève de l'École normale supérieure, adjoint au maire de Versailles, auteur des Déshérités ou l'urgence de transmettre, lors de la commission d'enquête du Sénat "Éducation et perte des repères républicains". Comment l'école peut-elle retrouver ses fonctions intégratrices ? "Nous nous étonnons ? Le diagnostic, nous le connaissons parfaitement !" assène le jeune élu.

 

La Présidente de la séance, la sénatrice Françoise Laborde, anime les auditions. Rappelons au passage qu'elle est également en amont d'une proposition de loi  qui veut "imposer la neutralité dans les structures éducatives accueillant des mineurs".

 

Daniel Keller, Grand maître du Grand Orient de France, était entendu également : notons à 14' de sa vidéo la question : "Vous prônez une laïcité rigoureuse comme l'absence de financement des établissements confessionnels ?" et sa réponse à 19'21 : "Le financement des établissements confessionnels ? L'argent public doit aller exclusivement à l'école publique". À 16' l'enseignement du fait religieux ? le dialogue interreligieux ? Non. "Il est essentiel de promouvoir valeurs républicaines". La vidéo de l'audition de Daniel Keller est en ligne sur dailymotion ici http://dai.ly/x2kgym1

 

 

 

Lire sur le site du Figaro Vox l'article "François-Xavier Bellamy-Michel Onfray : vivons-nous la fin de notre civilisation ?"

Natacha Polony est revenu dans sa revue de presse sur cette "belle page" de dialogue.

Partager cet article

Published by Hélène BODENEZ - dans ÉDUCATION
24 mars 2015 2 24 /03 /mars /2015 21:05

Le blog-notes du 23 mars 2015 - Don d'organes : bientôt automatique ? (À 04:05 sur le site de Radio Notre-Dame en réécoute, intervention incomplète).

***

Lire sur le site du Monde réservé aux abonnés "Des organes bientôt prélevés sans l’avis des familles"

Partager cet article

Published by Hélène BODENEZ - dans BLOG-NOTES RADIO NOTRE-DAME
24 mars 2015 2 24 /03 /mars /2015 10:59

C'était un 24 mars. C'était un dimanche. Manuel Valls était au concert. C'était La Manif Pour Tous. On ne lâche toujours rien deux ans après... Aucun lien avec la déroute du PS aux départementales ? Vous croyez, vraiment ? H.B.

Partager cet article

Published by Hélène BODENEZ - dans LOI TAUBIRA - MARIAGE - PMA - GPA
24 mars 2015 2 24 /03 /mars /2015 10:40

Partager cet article

Published by Hélène BODENEZ - dans OUI AU REPOS DOMINICAL !
20 mars 2015 5 20 /03 /mars /2015 09:45

Ce matin sur Europe1, dans le journal de Thomas Sotto entre 7h et 8h, l'information est tombée, par deux fois : lors de la séance de nuit de la commission des affaires sociales, le député Jean-Louis Touraine a fait adopter en fin de discussion de l'article 46 l'amendement 1344 mettant à disposition les organes sans l'autorisation des familles (vidéo sur le site de l'Assemblée nationale ici à 04:05:54... Projet de loi relatif à la santé. Le Gouvernement a engagé la procédure accélérée sur ce projet de loi le 16 mars 2015). Interviewé en direct, le député Touraine s'est réjoui d'une telle avancée. Ainsi sera enrayée, a-t-il dit, la pénurie actuelle d'organes, annulé le veto des familles devenu frein insupportable.

 

Nous sommes horrifiés d'un tel passage en force, de cette main basse sur le vivant. Qui osera parler désormais de "don d'organes" ? De "don", il n'y en aura plus. C'est un rapt inimaginable. L'indisponibilité du corps a vécu !

 

Comme s'il fallait tout voter d'urgence avant les échéances électorales dramatiques qui se profilent pour eux, les socialistes poursuivent leur fuite en avant dans leur déconstruction sociétale mortifère. Après le mariage pour tous, la recherche sur embryon, le travail le dimanche, le travail de nuit, la sédation profonde et continue en fin de vie, la suppression du délai de réflexion concernant l'IVG, voici la mise à disponibilité d'organes, pour tous. Une vision matérialiste et servile du corps ! H.B.

 

***

L'amendement 1344 en cliquant ici

Mise à jour lundi 23 mars 8h

Lire l'article d'Agnès Leclair sur le site du Figaro "Don d'organes : l'amendement qui inquiète"

Partager cet article

Published by Hélène BODENEZ - dans POLITIQUE
17 mars 2015 2 17 /03 /mars /2015 10:15

Le blog-notes du 16 mars 2015 - Loi fin de vie : débat confus et ambiguïtés persistantes (À 03:53 sur le site de Radio Notre-Dame en réécoute)

Mardi 17 mars à 16h15, l'Assemblée se prononce, par scrutin public, sur la proposition de loi créant de nouveaux droits en faveur des malades et des personnes en fin de vie.

Lire sur le site de Famille chrétienne l'interview par Antoine Pasquier du Député Bruno-Nestor Azérot.

 

Partager cet article

Published by Hélène BODENEZ - dans BLOG-NOTES RADIO NOTRE-DAME
16 mars 2015 1 16 /03 /mars /2015 07:34

Dimanche 15 mars 2015, quatrième dimanche de Carême, dimanche de Laetare. La lecture du jour au Livre des chroniques (36,14-16.19-23.) Extrait de la Parole de Dieu on ne peut plus actuelle.

 

En ces jours-là, tous les chefs des prêtres et du peuple multipliaient les infidélités, en imitant toutes les abominations des nations païennes, et ils profanaient la Maison que le Seigneur avait consacrée à Jérusalem. Le Seigneur, le Dieu de leurs pères, sans attendre et sans se lasser, leur envoyait des messagers, car il avait pitié de son peuple et de sa Demeure. Mais eux tournaient en dérision les envoyés de Dieu, méprisaient ses paroles, et se moquaient de ses prophètes ; finalement, il n’y eut plus de remède à la fureur grandissante du Seigneur contre son peuple. Les Babyloniens brûlèrent la Maison de Dieu, détruisirent le rempart de Jérusalem, incendièrent tous ses palais, et réduisirent à rien tous leurs objets précieux. Nabucodonosor déporta à Babylone ceux qui avaient échappé au massacre ; ils devinrent les esclaves du roi et de ses fils jusqu’au temps de la domination des Perses.
 

Ainsi s’accomplit la parole du Seigneur proclamée par Jérémie : « La terre sera dévastée et elle se reposera durant soixante-dix ans, jusqu’à ce qu’elle ait compensé par ce repos tous les sabbats profanés. »

Partager cet article

Published by Hélène BODENEZ - dans OUI AU REPOS DOMINICAL !
12 mars 2015 4 12 /03 /mars /2015 14:20
Député Sebaoun - 11 mars 2015

Député Sebaoun - 11 mars 2015

Note parue sur le site de Liberté politique le vendredi 13 mars 2015 sous le titre "Fin de vie : un débat confus et des ambiguïtés persistantes". Mise à jour.

 

L'Assemblée nationale a rejeté, par 89 voix contre 70, les amendements à la proposition de loi sur la fin de vie qui autorisaient "une assistance médicalisée active à mourir". Mais les députés ont voté la mort par “sédation profonde et continue” et le caractère contraignant des "directives anticipées". Le débat parlementaire a confirmé l’ambiguïté des intentions de la majorité.

 

LA DISCUSSION de la proposition de loi Claeys-Léonetti sur la fin de vie s’est achevée dans la nuit du 12 au 13 mars.

 

Fidèles à leur poste d’opposition, résistant à la dangereuse offensive de la majorité présidentielle, les vigies des députés UMP ont déposé plus de mille amendements. Ils ont bataillé pied à pied pour demander des clarifications, se plaignant du rejet systématique de leurs amendements d’amélioration posés pourtant sans esprit d’obstruction. Ils ont notamment tenté de supprimer le document des consignes anticipées, lourdes de contraintes pour les médecins qui seraient privés du recours à leur clause de conscience. 

 

Au cours de la discussion, le ministre de la Santé Marisol Touraine a montré son parti-pris en avançant qu’elle ne voulait pas « brusquer la société française » pour justifier le rejet des amendements euthanasiques. Une façon de dire que le suicide assisté, s’il n’est pas pour aujourd’hui, est bien pour demain.

 

Honneur aux députés UMP Breton, Poisson, Gosselin, Dhuicq, Reiss…

 

Parce qu’ils étaient là, comme l’a rappelé le député de l’Ain Xavier Breton, les amendements euthanasiques ont donc été finalement rejetés. Qu’ils en soient vivement remerciés. 

 

Dans un communiqué, l’association « Soulager mais pas tuer » s’est réjouie du rejet effectif des amendements ouvertement euthanasiques, mais a maintenu un niveau d’alerte absolu, appelant à la plus grande vigilance. 

 

Comme l’a fait très justement remarquer Xavier Breton, qui intervint dans un amendement de suppression, l’évaluation chaque année de la loi remettra chaque année le débat sur le devant de la scène, avec les mêmes dangers de voir ressurgir les demandes euthanasiques. 

 

Nous en voulons pour preuve un petit épisode méritant qu’on s’y arrête. À quelques poignées de minutes de la fin de la discussion, le député Sebaoun (PS, Val d’Oise), présentait encore, obstiné, trois amendements dont la formulation plus qu’ambiguë a donné lieu à un cafouillage bien révélateur, à propos des amendements 691, 692 et 693 de l’article 8 (à 03:09:40 de la vidéo de l’Assemblée nationale), l’objectif étant incidemment d’autoriser l’assistance médicale au droit de se donner la mort. 

 

Le coup de Jarnac de cette nuit : les amendements Sebaoun

 

M. Sebaoun prend le soin de dire que l’amendement 691 « est un amendement un peu plus que rédactionnel ». Que dit son texte ? « Les directives anticipées expriment les volontés de la personne “à sa fin de vie” ». Et Sebaoun de proposer le changement suivant : « J’ai considéré qu’on devait écrire “ces directives anticipées expriment les volontés de la personne…” » Puis, il cafouille, bafouille un « Je suis un peu perdu ».

 

La présidente de séance intervient pour l’inviter alors à présenter les trois amendements en même temps. Ce à quoi, il rétorque qu’ils ne sont pas tout à fait les mêmes : « Il y en a un qui exprime en tout cas le choix de la fin de vie. Il y en a un que je retire. Et le troisième est purement rédactionnel. » La présidente enregistre alors le retrait du 693. Les rapporteurs de leur côté opposent un avis défavorable bien net aux amendements 691 et 692. 

 

Marisol Touraine prend alors la parole : « À l’amendement qui transforme “à sa fin de vie” en “son choix de fin de vie”, le gouvernement donne un avis favorable. » Étonnée, la présidente, demande confirmation. Le ministre confirme son avis favorable contre l’avis des rapporteurs. 

 

Marisol Touraine contredit le rapporteur

 

Alors que les rapporteurs invitaient donc à rejeter l’amendement par cet  avis défavorable, Marisol Touraine prend alors la parole : « Oui, là pour le coup. Un amendement retiré, un amendement rédactionnel, avis favorable. À l’amendement qui transforme « à sa fin de vie » en « son choix de fin de vie », le gouvernement donne un avis favorable ». Étonnée, la Présidente de séance, un peu perdue par ce désaccord affiché demande alors confirmation : « Au deux, Mme la ministre on est bien d’accord ? 691 et 692 ? Marisol Touraine réaffirme et confirme son avis favorable contre l’avis des rapporteurs.

 

Le contre du député Xavier Breton 

 

À ce moment, coup de théâtre. Xavier Breton demande la parole : « Le gouvernement donne un avis favorable à ce qu’il soit indiqué dans les directives anticipées “le choix de sa fin de vie” ? (cf. vidéo) C’est ce que nous avons bien entendu : “son choix de fin de vie ?” “Son choix de fin de vie”, on sait ce que ça veut dire. On a eu des amendements qui étaient clairement de l’euthanasie, du suicide assisté. On ne va pas tourner autour du pot. » 

 

Le député Dhuicq (UP, Aube) emboîte le pas et se lève à son tour : « Si j’entends l’amendement malgré son air anodin, le patient choisit la manière dont il va être tué. Il fait le choix du produit, de la dose, c’est ça ? On est bien dans une dérive, Mme le ministre, plus lourde que vous ne pensez. »

 

Le conciliateur Léonetti

 

Le député Léonetti, conciliant, essaie alors d’apaiser l’affaire qui s’envenime et admet que la juxtaposition des mots peut entraîner une ambiguïté. Rapprocher « choix » et « fin de vie », « donne l’impression qu’on va au-delà d’une directive anticipée pure dans le cadre législatif actuel »…  Il confirme bien qu’il n’y a pas dans la proposition de loi « de choix dans toutes les possibilités de sa fin de vie ». Il demande que lors de la navette parlementaire, on trouve une formulation qui satisfasse tout le monde. 

 

Le ministre Touraine amorce alors une retraite prudente : « Il me semblait que la formulation proposée n’entraînait pas de changement d’interprétation du texte. À partir du moment où il y a ambiguïté et que cette ambiguïté s’exprime, il me semble préférable de ne pas aller sur ce terrain. » Et de proposer une alternative, soit de ne pas adopter l’amendement, soit de le réécrire. « Il ne me paraît pas souhaitable que cette ambiguïté perdure ». 

 

Marisol Touraine recule et cède

 

La présidente de séance intervient dans un souci de clarté : « Donc ? Quel avis ? » Marisol Touraine au risque alors d’avoir l’air de se contredire cède malgré tout un avis « défavorable » concluant qu’il n’est pas souhaitable que l’amendement soit adopté ainsi.  

 

Résultat : l’amendement 693 est retiré. Le 691 n'est pas adopté malgré le passage en force de Sebaoun contre l'avis du gouvernement. Le 692, avec l'avis défavorable des rapporteurs et l'avis favorable du ministre, est adopté. 

 

Que soit saluée la perspicacité de Xavier Breton. S’il était besoin de prouver la perversité de ceux qui veulent coûte que coûte avancer dans le sens des lobbies ADMD, cet épisode est à marquer d’une pierre blanche.

 

Il n’aura échappé à personne que la gauche tourne en rond dans son argumentaire de pseudo-progrès. Comme dans la bouche de Christiane Taubira concernant le « mariage pour tous », ou dans celle d’Emmanuel Macron pour le travail le dimanche, « créer de nouveaux droits » est une fois encore le maître-mot, ici pour les malades et les personnes en fin de vie.

 

Créer de nouveaux droits ? L’élément de langage fourre-tout, indigne, est usé jusqu’à la corde. En 2012, la gauche se voulait une gauche protectrice : qu’est-elle devenue sinon une gauche clairement transgressive ? H.B.

Le député des Yvelines, Jean-Frédéric Poisson communique via Facebook et son blog.

1:45, fin de la séance de nuit sur la fin de vie. Au terme d'un débat rapide sur la proposition de loi Claeys-Léonetti, les difficultés du texte ne sont pas levées, et les risques de dérive euthanasique sont toujours présents. Seul point positif : la mobilisation des députés de l'opposition a empêché une majorité des députés de gauche présents dans l'hémicycle d'inscrire l'euthanasie dans la loi. Par 89 voix (dont une bonne cinquantaine de l'opposition) contre 70 (toutes de gauche) l'amendement a été rejeté après presque 1h30 de débat. Ça ne suffira pas à changer mon avis sur le texte. Dans la mesure où cette proposition de loi fait dire au Gouvernement qu'elle est "une étape" (vers quoi ?!...) je voterai contre, conformément à ma première appréciation. Merci à ceux qui nous ont suivis et soutenus pendant cette séance de nuit. JFP

Partager cet article

Published by Hélène BODENEZ - dans POLITIQUE
10 mars 2015 2 10 /03 /mars /2015 22:48
Intervention de Jean-Frédéric Poisson (Photo : Soulager Mais Pas Tuer)

Intervention de Jean-Frédéric Poisson (Photo : Soulager Mais Pas Tuer)

À l'appel de l'association "Soulager mais pas tuer", plus de cinq cents personnes se sont mobilisées sur l'Esplanade des Invalides à Paris entre 12h30 et 13h30 ce 10 mars : dans la ligne de mire la sédation profonde forme d'euthanasie masquée, le suicide assisté qui pourrait bien être avancé par des amendements à la Loi Clays-Léonetti entrant en discussion à l'Assemblée nationale aujourd'hui.

 

Les députés Jean-Frédéric Poisson (Yvelines), Hervé Mariton (Drôme), Philippe Gosselin (La Manche) et Xavier Breton (Ain) ont répondu présents, pris la parole et averti qu'ils demanderaient des clarifications pour que ne « soit pas délivré un permis de tuer ».

 

Lu sur le site de Soulager Mais pas tuer "Tugdual Derville a de son côté prévenu : « Nous sommes prêts à lancer ensemble un appel à la mobilisation nationale qui pourrait avoir lieu le dimanche 12 avril 2015, si les débats aboutissent à la légalisation de l’euthanasie. Les personnes les plus fragiles de notre société ont besoin d’être protégées contre la désespérance. Nous devons nous engager, soignants et simples citoyens, à tout faire pour les soulager de leurs douleurs et de leurs souffrances, sans jamais les tuer »."

 

Dans le même temps, le député des Côtes d'Armor Marc Le Fur, cosignait une proposition de loi en faveur des soins palliatifs, nous faisait savoir l'Entente parlementaire pour la famille.

 

***

Site officiel ici.

Les photos officielles du rassemblement ici.

 

Partager cet article

Published by Hélène BODENEZ - dans POLITIQUE
10 mars 2015 2 10 /03 /mars /2015 10:48

Le blog-notes du 9 mars 2015 - Les Choses d'En-Haut d'Hélène Raveau aux éditions Salvator (À 03:37 sur le site de Radio Notre-Dame en réécoute).

Partager cet article

Published by Hélène BODENEZ - dans LIVRES

Figaro-Vox_2.png
Hélène Bodenez
"Travail le dimanche : la loi Macron, une loi carnaval"

 

 

 Logo FC
"Ouvertures dominicales : ce que va changer la loi Macron"
"Travailler le dimanche : une trahison de la gauche"

 

 

Pontifex en images Jour du Seigneur
Teads_01.png

 

Partages de mon blog au 1er/02/2015

Partages de mon blog-copie-1

JeChoisis.png

 

 

 

 

 

 

Contact H.B.


Article 18 de la Déclaration des Droits de l'Homme

"Toute personne a droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion; ce droit implique la liberté de changer de religion ou de conviction ainsi que la liberté de manifester sa religion ou sa conviction, seule ou en commun, tant en public qu'en privé, par l'enseignement, les pratiques, le culte et l'accomplissement des rites."

Rechercher

Audio

 

Radio-Notre-Dame.png
"La Voix est libre", émission du 8 novembre 2010 animée par Anne Gavini. "Comment redonner sa place au dimanche". Débat avec Monseigneur Lagleize, évêque de Valence. Hélène Bodenez, professeur à Saint-Louis de Gonzague-Franklin, Monseigneur Podvin, porte-parole de la Conférence des évêques de France. Par téléphone : Père Jacques Vignancour, curé de Saint Austremoine, à Issoires (Puy de Dome)

 


 

 

 

"Aujourd'hui l'Eglise", émission du 19 novembre 2008, animée par Elodie Chapelle. "Travail le dimanche : l'Eglise a son mot à dire" Débat  avec François Asselin et Hélène Bodenez.

 

 

 

Logo-AFSP

L'Association pour la Fondation de Service politique réunit des hommes et des femmes engagés dans la vie politique, économique et sociale. Elle est ouverte à tous ceux qui souhaitent participer à ses activités : colloques, conférences, universités, soirées-rencontres, campagnes de sensibilisation. De très nombreuses personnalités ont participé à ses travaux: chefs d'entreprise, cardinaux, universitaires, hommes politiques, journalistes.

14 juin 2011

The European Sunday Alliance is a network of national Sunday Alliances, trade unions, civil society organizations and religious communities committed to raise awareness of the unique value of synchronised free time for our European societies. Sunday and, more general, decent working hours, are the focus of our campaigns. In our Founding Statement, we draw attention to aspects of life/work-balance and social cohesion that depend on a vast majority of people to have their lawful free time at the same time.


Lancement de l'European Sunday Alliance, le 20 juin 2011 dont sont membres, entre autres, l'AFSP, la CFTC, le CAD.


 

CCF

Le centre culturel Franklin est inspiré par la tradition jésuite et permet de créer une synergie entre la formation intellectuelle, humaine et spirituelle dispensée aux élèves à Saint-Louis de Gonzague (Paris) et une certaine forme de formation continue destinée aux adultes de la communauté éducative. Ce que de manière traditionnelle, on appelait autrefois dans les collèges de la Compagnie : « école des parents », si non « école des adultes ». Le Centre culturel Franklin est ainsi un lieu de rencontres avec des personnalités uniques, un lieu de réflexion, un lieu d'échange et de débats.

Publications

 

51 Revue Rapport 03  Sexe-du-genre-Lp-55.jpg  Van-Thuan-revue-_-en-espagnol.png

 

- « Devoir des parents, bien de l'enfant », Francis Mouhot, Éduquer, est-ce encore possible ?, Les Idées, Revue Liberté politique, n° 60, (juin-juillet 2013), p. 157-158.

« Le Jésus de l’Histoire », À propos de Jean-Christian Petitfils, Jésus, Questions disputées, Revue Liberté politique, n°56, Privat (mars 2012), p. 195-201.

- « La bataille du dimanche continue », Revue Liberté politique, IIIe Rapport sur la doctrine sociale de l’Église dans le monde, n° 55  (décembre 2011), p. 115-119.

- « Lumière du pape », À propos de Lumière du monde, Questions disputées, Revue Liberté politique, n° 52, Privat (mars 2011), p. 155-161.

- « Le cas de l'année : la bataille du dimanche en France et en Europe  », Revue Liberté politique, IIe Rapport sur la doctrine sociale de l’Église dans le monde, n° 50 (septembre 2010), p. 75-84.

- « La Battaglia sulla domenica in Francia », Rapporti dal Mondo, Osservatorio internazionale cardinale Van Thuan sulla dottrina sociale della chiesa, Bollettino di Dottrina sociale della Chiesa , (Anno VI 2010, numero 3, luglio-settembr), p. 87.  

  - « Le dimanche, un droit historique », À propos de Daniel Perron, Histoire du repos dominical, Questions disputées, Revue Liberté politique, n°50, Privat (septembre 2010), p. 185-190.

 - « Une truculente défense du pape », À propos de Gaspard-Marie Janvier, Minutes pontificales sur le préservatif, Questions disputées, Revue Liberté politique, n. 49, Privat (juin 2010), p. 161-164.

- « Le dimanche, jour cardinal », Communication à la table ronde du 6 octobre 2009 "Vivement dimanche !" au Centre culturel de Franklin, Revue Liberté politique, n°. 47, Privat (décembre 2009), p. 23-31.

- « Voyage au cœur de la psychothérapie », À propos de Francis Mouhot, Le Moi et l’esprit, Questions disputées, Revue Liberté politique, n. 46, Privat (septembre 2009), p. 143-152.

- « Pourquoi le dimanche ? », Dossier "A Dieu, le dimanche ! Appel à la résistance des chrétiens", Revue Liberté politique, n°. 44, Privat (mars 2009), p. 107-116.

- « Benoît XVI le bâtisseur », À propos de George Weigel, Le Choix de la vérité, Questions disputées, Revue Liberté politique, n. 43, Privat (décembre 2008), p. 181-185.

- « Lâcher prise ou abandon spirituel », À propos de Robert Scholtus, Faut-il lâcher prise : splendeurs et misères de l’abandon spirituel, Questions disputées, Revue Liberté politique, n°. 42, Privat, (septembre 2008), p. 167-174.

- « Retrouver les chemins de l’être », Dossier Fides et Ratio 2008-1998, Revue Liberté politique, n°. 42, Privat (septembre 2008), p. 153-163.

- « Les métamorphoses de Jésus ou la tentation de l’expérience directe », À propos de Frédéric Lenoir, Le Christ philosophe, Questions disputées, Revue Liberté politique, n°. 41, Privat( juin 2008), p. 235-244.

- « Et le blog devint fléau », Éducation : questions qui fâchent, Revue Liberté politique, n°. 40, Privat (mars 2008), p. 147-157.

- « Conversion ou initiation : le presque de la foi », À propos de Jean-Claude Guillebaud, Comment je suis redevenu chrétien, Questions disputées, Revue Liberté politique, n°. 38, Privat (septembre 2007), p. 125-131.

- « Relire La Pensée captive », À propos de Cesław Miłosz, Questions disputées, Revue Liberté politique, n°. 32, Privat, (janvier-février 2006) p.129-141.

À lire absolument !

danielperron.png

Daniel Perron, Histoire du repos dominical (L'Harmattan, 2010).

 

gaspard-marie-janvier.png

Gaspard-Marie Janvier, Le Dernier dimanche (Mille-et-une-nuits, 2009, Prix Mottard 2009). 

 

Froger2

Jean-François Froger, Le Maître du Shabbat (Editions Grégoriennes, 2009)

 

Gourrier2.png

Patrick Gourrier, Le dimanche, c'est sacré ! (Letheillieux, 2009)

 

fauquier.png

Michel Fauquier, Lettre ouverte du dernier des Français au premier des Français, (Tempora, 2009)

 

Nuage-de-tags.jpg

 

 

Carte trvail dominical 
Dimanche

Fonctions sociales d'un jour à part

Noyau d'un ordre social historique

Vidéos créées pour ce blog.

Version de la vidéo en anglais

Version de la vidéo en espagnol 

Version de la vidéo en allemand

 

Dimanche

 

 

 

À Dieu, le dimanche !

H. Bodenez

 

A Dieu le dimanche !

Mis en danger par la proposition de loi Mallié, le dimanche est moribond en France. Ce livre voudrait lancer un appel à la résistance des chrétiens. L'argument religieux n'étant pas le plus développé dans un débat essentiellement politique et social, Hélène Bodenez voudrait que ne soit pas minimisé le regard de foi de la vision théologique et de la vision mystique. Admettons-le : le dimanche s'est vidé depuis longtemps de son sens originel. Pourtant, si le culte du dimanche suppose bien la foi intérieure des chrétiens, il n'en est pas moins un rituel extérieur et collectif. En en retrouvant la voie, les chrétiens pourraient participer à la mission de la France dans l'Église.   Acheter à La Procure

Logo-Adverbum-2-copie-1.pngLogo-EG.png  

 

Joseph Thouvenel a lu  À Dieu, le dimanche ! Ed. grégoriennes) Chronique Economie et société sur Radio Notre-Dame, 12 décembre 2010.

 

 

Faut-il faciliter le travail le dimanche ?

 

KTO

    

Pourquoi le dimanche est-il un jour chômé ?

 

 

 

L'écho des dimanches

Duo Zucchero - Fiori, paroles françaises de J.-J. Goldman, (Chocabeck, 2010).

"Dans mon village, j'ai vu le temps se poser..."